Education...? Rejet de la politique du gvt. Amplifier la contestation

Publié le par ferc cgt 66


De nombreux parents, des enseignants de la maternelle à l’université, des lycéens et étudiants sont engagés dans des actions diverses qui, toutes, montrent le rejet de la politique du gouvernement concernant l’Education.

Face à cette mobilisation qui se développe et notamment face aux manifestations lycéennes, le gouvernement se livre à une surenchère policière et judiciaire criminalisant la mobilisation des personnels et de la jeunesse. Les droits syndicaux de réunion, de manifestation et de grève doivent être respectés par l’institution, garante du respect de la loi.

C’est bien le refus des réformes DARCOS qui compromettent le droit à l’éducation qui est le moteur de la mobilisation.

Il s’agit bien d’un enjeu de société !

Pour la semaine du 15 au 19 décembre, les actions doivent converger, y compris les débrayages, afin de préparer ensemble l’extension du mouvement pour la rentrée de janvier avec la perspective de la mobilisation interprofessionnelle.

La CGT Educ’action appelle les personnels à participer aux initiatives de cette semaine.
Elle appelle à des assemblées générales pour permettre les convergences.
Elle dépose un préavis de grève pour permettre les actions le 18 décembre afin de faire de cette journée un temps fort où toutes les actions se réuniront.

Dès la rentrée de janvier, un préavis de grève sera déposé chaque jour.

Publié dans Actualité Nationale

Commenter cet article