Outre mer, main mise des possédants et des spéculateurs

Publié le par ferc cgt 66



Depuis longtemps en Outre-Mer, le sentiment d’injustice, la colère, sont présents avec les conditions d’existence précaire, parfois misérables, la souffrance identitaire, le maintien d’un carcan colonial et le pouvoir des oligarchies locales, des taux records de chômage et la contrainte de l’exil à chaque génération, la persistance des discriminations.

Les crises successives du capitalisme -carburants, agroalimentaire explosion de la bulle financière internationale- ont considérablement amplifié les effets spéculatifs sur les économies locales et les difficultés pour vivre des populations, par une hausse exorbitante des prix. Ceci a mis en évidence l’insuffisance notoire et dénoncée des salaires, pensions et minima sociaux.

Plus fondamentalement, est mis a nu le système de tutelle politique et de mainmise sur les économies locales d’une poignée de possédants, de spéculateurs, notamment dans la distribution.

Publié dans Actualité Nationale

Commenter cet article