APL, RSA, ...La CGT 66 monte au front !

Publié le par ferc cgt 66


Le 23 février 2009

 

 

 

 

 

Monsieur le Directeur

de la Caisse d’Allocations Familiales

des Pyrénées Orientales

112 rue du Docteur Henri Ey

BP 49927

 

66019 PERPIGNAN Cedex 9

 

 

 

 

 

Monsieur le Directeur,

 

Nous avons appris que depuis le mois de janvier, de nombreuses familles de notre département n’ont pu percevoir de façon continue et normale les aides dont elles bénéficient au titre de l’aide au logement, notamment l’APL.

 

En cette période de crise économique et sociale où ces ménages et ces personnes connaissent dans leur grande majorité des pertes sensibles de pouvoir d’achat, le non-versement subit des allocations logement constitue pour beaucoup une situation insupportable.

 

Monsieur Michel CORONAS, Administrateur CGT, vous a contacté téléphoniquement la semaine dernière pour avoir des précisions sur la situation. Votre adjointe, Madame VILLETTE lui a apporté quelques éléments de réponse.

 

Nous venons vers vous afin que vous nous confirmiez précisément, d’une part les causes ayant conduit à ce(s) dysfonctionnement(s), et, d’autre part, les dispositions prises pour y remédier.

 

Nous attirons particulièrement votre attention afin que, face à une telle situation, des mesures exceptionnelles soient prises pour éviter de pénaliser les familles et de les plonger dans des difficultés aggravées.

 

Nous demandons notamment que soit maintenu pour tous le versement des allocations dont les droits étaient ouverts en décembre 2008.

 

La régularisation des situations au regard des nouvelles dispositions d’ouverture de droit pourra ensuite se faire progressivement.

 

Il semble cependant qu’en raison des délais impartis depuis l’ancienne ouverture des droits et l’actuelle, des modifications sensibles aient pu affecter de nombreux allocataires. Qu’en est-il ? Et quelles en sont les raisons, s’agit-il « d’effet de seuil » ou de mécanisme de calcul plus défavorable que par le passé.

 

Par ailleurs, quelles dispositions d’aide et d’information ont été prises en direction des allocataires ?

 

Ce moment difficile vécu par les allocataires mais aussi certainement par les personnels de la Caisse nous amène à réitérer avec force que les projections de moyens humains accordés aux Caisses d’Allocations Familiales par le Gouvernement dans la perspective de la COG sont insuffisants.

 

Le traitement du RSA et des tâches mises sans cesse à charge des Caisses par l’Etat sans compensation de moyens nous rendent très inquiets sur les conditions de mise en œuvre de tous ces dispositifs pourtant vitaux pour des milliers de familles et de personnes dans les Pyrénées Orientales.

 

Nous souhaitons pouvoir en faire le point lors d’un prochain Conseil d’Administration.

 

Nous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de nos salutations distinguées.

 

 

P/ l’Union Départementale Cgt          

 

Thierry Labelle Secrétaire Général      

 

Nadine Montagne : Administratrice CAF       

 

Michel Coronas : Administrateur CAF

Commenter cet article