Défendre l'Ecole Publique ! Motion en conseil d'école

Publié le par ferc cgt 66



Ecole : ………………………

 

MOTION CONSEIL D’ECOLE

POUR LA DEFENSE DE L’ECOLE PUBLIQUE

 

Nous, enseignants, parents d’élèves, élus et DDEN dénonçons la politique éducative actuelle. 

Après la réussite de plusieurs journées d’action, le gouvernement ne renonce pas à ses réformes.

Ce sont toujours 13 500 postes d'enseignants qui seront supprimés dont 6 000 professeurs d'école alors que 16 400 élèves supplémentaires sont attendus dans le 1er degré à la rentrée 2009.

 Le cadre budgétaire inchangé (3000 suppressions de postes RASED,dont 29 dans notre département,  3000 recrutements en moins), impose de poursuivre la mobilisation, pour une école qui prenne véritablement en compte, de manière cohérente, la diversité des difficultés des élèves.

Nous refusons également les suppressions de postes et de subventions touchant les associations complémentaires de l'Education Nationale qui vont remettre en cause de nombreux projets éducatifs, sociaux, sportifs et culturels au service de tous les élèves.

 Aucune mesure concrète n’est prise pour améliorer les conditions d'accueil en Maternelle et garantir la scolarisation des moins de trois ans. L’école Maternelle va une nouvelle fois faire les frais des suppressions de postes dans le cadre de la Carte Scolaire.

Nous refusons la création d’agences de remplacements (recrutements de vacataires et étudiants en lieu et place d’enseignants formés qui remplacent actuellement les maîtres absents dans les écoles) et la remise en cause de la formation initiale des enseignants du 1er degré (affectation directe dans les écoles sans réelle formation professionnelle dès la réussite au concours) qui mettent à mal la qualité du service public d’Education.

Nous exigeons l’abandon des projets d’EPEP (regroupements d’écoles avec transferts de compétences vers les collectivités territoriales)  qui sont un signe supplémentaire du désengagement de l’Etat.

 Ces mesures constituent un véritable démantèlement du service public d'éducation. C’est pour toutes ces raisons que nous, enseignants parents d’élèves, élus et DDEN sommes unis pour défendre le service public d’éducation et pour réclamer un véritable dialogue social.

 

NOM Prénom

signature

Commenter cet article