EVS, réagir à un plan de licenciement de 30 000 salariés !

Publié le par ferc cgt 66


SPECIAL EVS


Le mardi 30 juin une délégation de l’UNCEVS (Union Nationale des Collectifs des Emplois Vie Scolaire), de la CGT Éduc’action, de la FSU, du Sgen CFDT et de l’UNSA  s'est rendue à l'Élysée pour déposer les 100 000 pétitions contre le licenciement de 30 000 EVS.


La délégation n'a pu rentrer dans le palais que quelques minutes pour déposer les pétitions et a ensuite été éconduite très rapidement par les services de sécurité, sans avoir pu rencontrer le moindre interlocuteur.


Cette réponse à un tel plan de licenciement est inadmissible, un courrier intersyndical a été envoyé pour demander au gouvernement de trouver une solution pour la totalité de ces salariés.


Face à l'urgence de la situation l'intersyndicale a décidé de mener une campagne de protestation directement à l'Élysée. La question des EVS, tout comme l’ensemble des emplois aidés, dépasse largement le champ de l’Education.


C'est la raison pour laquelle nous vous demandons d'envoyer des milliers de courriels à la présidence de la république à l'adresse suivante :


http://www.elysee.fr/ecrire/


Avec un texte type :

« Les Employés de Vie Scolaire ont parfaitement rempli leurs missions.

Nous dénonçons : le mépris avec lequel sont traités les EVS.

  • l'absence de formation qualifiante à laquelle leur contrat d’insertion leur donne droit.
  • le manque de reconnaissance manifeste qui leur est renvoyé publiquement.

Nous ne pouvons accepter que la seule perspective soit pour eux de se retrouver au chômage.

Nous vous demandons solennellement de considérer la totalité des situations de ces personnels et d'intervenir  pour permettre à ces salariés de bénéficier d’un suivi personnalisé, de l'étude de toutes les solutions de réemploi possibles et de formations donnant accès à un véritable parcours d'insertion professionnelle. »

 

Commenter cet article