"Agua Fria", rêverie solitaire et solitude sans fond

Publié le par ferc cgt 66

agua-fria.jpg

 

                            Premier long-métrage

                    du Costa Ricain Paz Fabrega

 

La rêverie solitaire d'une femme poursuivie par son enfance.

 

                      Sa solitude sans fond aussi,

                    rares moments de battements,

                            et souvent de néant.

 

         Prix du Meilleur film au Festival de Rotterdam 2010

                Prix du Meilleur Long-Métrage Paris  2011

Commenter cet article