AVS 66 Lettre pétition Revendications

Publié le par ferc cgt 66

bandeau-ferc.jpg





 

Collectif AVS 66,                                                             Perpignan, le 3 mars 2010

FERC CGT 66

à

M. Le Ministre de l’Education Nationale,

Mr le Recteur de l’Académie de Montpellier,

Mr l’Inspecteur d’Académie des PO,

 

                                             Monsieur le Ministre,

                                             Mr le Recteur de l’Académie de Montpellier,

                                             Mr l’Inspecteur d’Académie des PO

 

Nous souhaiterions retenir votre attention sur les difficultés que rencontrent l’ensemble des AVS quant à leur contrat, leur statut et leur formation.

 

   En effet, nous avons tous des contrats précaires et ce, quelque soit notre contrat (AE, CAE, CAV....).

   De plus, il s’agit de CDD, renouvelables dans le meilleur des cas pour une durée maximum de 6 ans, qui pour la plupart sont des temps partiels, et donc avec un salaire d’environ 600 € net par mois, ce qui ne permet pas actuellement de vivre correctement.

 

   Ces emplois sont normalement un tremplin pour l’avenir, malheureusement, malgré notre volonté de poursuivre une formation ou autre sur notre temps personnel, cela reste difficile vue l’implication que demande notre mission.

  La VAE, reste une option limitée pour nos situations.

  Notre expérience est peu et mal reconnue.

 

Nous attirons également votre attention sur l’importance du suivi de l’élève. Trop souvent, les élèves sont amenés à changer d’AVS,  et malgré leur bonne volonté, ils rencontrent de nombreuses difficultés qui pourraient être évitées en s’appuyant sur l’expérience et les connaissances des AVS qui les accompagnaient précédemment.

 

En effet, pour chaque élève et chaque AVS, un moment d’adaptation est nécessaire, afin d’apprendre à mieux se connaître pour travailler plus efficacement ensemble. Apprendre à connaître l’élève, c’est également apprendre à gérer son handicap, ses difficultés et ses angoisses.

 

Nous aimons notre métier, nous nous impliquons dans notre mission pour que la loi de 2005 soit réellement respectée et qu’elle ne reste pas simplement un texte de plus. Nous accompagnons nos élèves avec un grand intérêt et nous nous inquiétons pour leur avenir ainsi que pour les futurs élèves handicapés.

 

Dans l’attente d’une réponse, d’une audience,  nous vous remercions de l’attention que vous porterez à cet envoi, des réponses que vous y apporterez, et  vous prions d’agréer, nos sincères salutations.

 

 

Aujourd’hui, nous demandons :

-          une reconnaissance de notre METIER,

-          un véritable statut et une professionnalisation de notre emploi,

-          une véritable formation et non quelques journées d’information !

 

           Nom

           Prénom

           Signature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lettre pétition à renvoyer à  FERC CGT 66

                                             Bourse du Travail Place Rigaud

                                             66 000 Perpignan

Commenter cet article