Cannibalisme à la fin du rubané, au néolithique ancien, entre 500 et 1000 victimes

Publié le par ferc cgt 66

herxheim.jpg

 

                     Herxheim, en Rhénanie Palatinat, Allemagne.


 

Les restes de 500 humains, aux corps découpés selon les techniques bouchères ont été dénombrés.


Tous les corps ont été consommés.

 

Les chercheurs ne s'expliquent pas cet engouement pour la boucherie humaine, et une telle consommation.

 

La faim peut-être, tout simplement ?

Commenter cet article