HALDE : l’indépendance fait peur au gouvernement !

Publié le par ferc cgt 66

logo-FERC.PNG

 

En septembre dernier, l’indépendance de certaines institutions importunait déjà fortement le gouvernement qui avait choisi de faire disparaître la Défenseure des Enfants au nom de la création d’une entité plus vaste et surtout plus vague et sous contrôle, le Défenseur des droits.

 

Aujourd’hui, c’est la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité qui est dans le viseur de la majorité au lendemain du départ de son emblématique président Louis Schweitzer. Ce dernier a su faire de la HALDE une institution libre de ses faits et gestes dont l’expertise en matière de lutte contre les discriminations n’est plus à démontrer. Elle contribue par ses recommandations et ses délibérations depuis 5 ans, à faire reculer les discriminations en France, avec une audience et une influence grandissantes auprès des Français, notamment dans le monde de l’entreprise, qui agacent fortement le MEDEF et la majorité présidentielle.

 

Dans le secteur de l’Education, la HALDE a rappelé que le droit à l’éducation est un droit fondamental distinct de la question des conditions de résidence et donc que les enfants Roms doivent être scolarisés ; que les enfants doivent aller à l’école quelle que soit leur situation administrative ou celle de leurs parents. Elle a appuyé les associations et les syndicats pour que les discriminations liées à l’orientation sexuelle soient prises en compte par le ministère afin qu’il y ait des instructions officielles et des actions de sensibilisation auprès des élèves et des personnels. Elle a commis une délibération sur les manuels scolaires afin que les stéréotypes y soient définitivement bannis.

 

La FERC-CGT s’inquiète de l’éventuelle disparition de la HALDE en tant que telle, signifiant la fin de son indépendance. Elle dénonce la volonté du gouvernement de centraliser l’ensemble des institutions concernant la défense des droits sous l’égide du Défenseur des droits qui sera sous l’influence présidentielle. La lutte contre les discriminations nécessite le maintien de la HALDE en tant qu’institution affranchie des pouvoirs politique et patronal, ayant les moyens humains et financiers de bien fonctionner.

 

La FERC-CGT exige que le gouvernement montre sa détermination à faire reculer l’ensemble des discriminations en France en augmentant les pouvoirs et l’indépendance de la HALDE qui les combat.

Publié dans Actualité Nationale

Commenter cet article