L'anglais à 3 ans ? Qui est dupe des annonces de Luc Chatel ?

Publié le par ferc cgt 66

Unsen.gif


 

Aujourd'hui, les Recteurs suppriment la quasi totalité des intervenants extérieurs pour enseigner l'anglais à l'école élémentaire…, l'enseignement des langues n'est pas toujours effectif du CE1 au CM2…, l'Éducation nationale ne se donne plus les moyens de former les personnels à cet enseignement…, ceux qui reçoivent l'habilitation n'ont pas eu une formation de qualité..., et depuis quatre ans, les ministères de l'Éducation nationale et de la Famille s'ingénient à détruire l'école maternelle…

C'est pourtant dans ce contexte que Luc Chatel, par une annonce "écran de fumée" et "coup médiatique" à la fois, dit vouloir étendre l'enseignement de l'anglais à la maternelle !

Bien entendu, il ne saurait être question de créer des postes ou de payer des intervenants ! Non, le ministre envisage tout simplement l'utilisation de l'informatique comme vecteur d'apprentissage pour les enfants de 3 ans, ceci alors que les spécialistes en la matière sont circonspects, aucune étude n'ayant été menée à ce sujet.
Ainsi, imaginer que des moyens audio-visuels, si sophistiqués soient-ils, puissent remplacer le rôle d'un encadrant pédagogique, prêterait à rire si cela ne reflétait la triste réalité de ce qu'est devenu le ministère de l'Éducation nationale : un ministère sans moyen, ne fonctionnant plus que sur l'apparence et ayant perdu toute crédibilité !
L'objectif est, ici, de faire diversion dans le but de palier la contestation face à la rentrée 2011 calamiteuse qui s'annonce.

La CGT Éduc'action exige que Luc Chatel donne au Service Public d'Éducation les moyens de fonctionner au lieu de lancer des annonces hasardeuses et sans lendemain.

Publié dans Actualité Nationale

Commenter cet article