"L'emploi c'est la vie", rassemblement CGT samedi 12 mars 2011

Publié le par ferc cgt 66

animlog.gif

 

L’emploi c’est la vie !

Oui à un port de commerce qui se développe !

Oui aux 610 emplois directs et indirects !

 

La décision du Tribunal administratif annulant l’arrêté préfectoral pour la construction du troisième quai à Port-Vendres interroge l’ensemble des ouvriers portuaires dockers et la population de Port-Vendres sur le devenir même de la commune et de son avenir économique.

 

Le choix de l’emploi contre le choix de la désertification industrielle :

Alors que des millions de salariés français subissent depuis maintenant près de 3 ans les conséquences d’une crise financière mondiale dont ils ne sont pas responsables, alors que notre département et notre côte Vermeille subit le chômage et la précarité, en particuliers nos jeunes, les emplois de notre territoire sont malmenés pour des intérêts privés.

 

Nous interpellons la population sur l’importance de ce qui se passe aujourd’hui.

 

Si nous laissons faire sans réagir ces personnes, depuis ceux qui « rêvent » de Port-Vendres avec sa « promenade des anglais » sur un port sans marins pécheurs ni dockers bruyants, avec plages et bateaux de plaisance jusqu’a ceux qui veulent transférer les activités de santé ou supprimer les cheminots de cerbère, quel avenir autre que le chômage et la précarité d’emplois saisonniers laisserons nous pour simplement vivre ici ?

 

Le 3e quai, l’emblème et l’enjeu du développement de l’emploi :

 

Aujourd’hui la question est simple : Le port est il le moteur de l’activité économique de Port-vendres ? La réponse est oui !

 

Un 3e quai est nécessaire. Pas pour se faire plaisir, mais pour dire oui à l’accueil de ferry mixtes (passagers/marchandises) à raison de 2 rotations/semaine et continuer à développer le trafic marchandises.

Ce serait plusieurs dizaines d’emplois en plus, et toujours l’exigence de rouvrir l’accès ferroviaire pour éviter les nuisances des camions.

Nous aussi nous voulons vivre ici avec un environnement sain mais pas sans emplois !

Le dynamisme du port, le retour de passagers c’est du travail pour plus de monde, une gare SNCF renforcée, bref le développement de la commune, du canton.

C’est pour cela que nous proposons, en attendant la construction d’un quai neuf, que les travaux s’engagent sans attendre pour rénover  le quai de la presqu’île et que le quai de la douane soit réutilisé dans son intégralité avec l’achat urgent d’une grue mobile.

 

Pour l’emploi, mobilisons nous tous !

Samedi 12 mars 2011

Rassemblement devant la douane

à 10h30 à Port-Vendres

à l’appel du Syndicat CGT des Dockers,

 de l’Union Locale,

et de l’Union Départementale CGT 66.

Commenter cet article