Le syndicalisme n'est pas un crime, soutenons Philippe !

Publié le par ferc cgt 66

Philippe

 

Jeudi 17 Mars 2011 à 14h00, à l’appel des organisations CGT de la région, un peu plus de 250 personnes ont accompagné Philippe GALANO au Tribunal de Grande Instance de Perpignan.

 

Appel soutenu par la confédération représentée ce jour là par François THIERY-CHERRIER

membre de la CE confédérale.

Se sont également associés toutes les autres organisations syndicales départementales (sauf CFE–CGC), partis politiques de gauche, associations des droits de l’homme et de simples citoyens.

 

Ce rassemblement prouve, s’il en était besoin, que le débat soulevé par le cas de Philippe dépasse largement le cadre départemental. C’est bien un débat de société autour des libertés face à la criminalisation de l’action syndicale, voulu par le gouvernement et le président Sarkozy sur ordre du MEDEF.

 

Les arguments amenés par l’Avocate de Philippe ont pesés favorablement pour que les libertés syndicales, inscrites dans la Constitution Française, soient respectées et que le fichage ADN ne s’applique pas aux syndicalistes dans un cadre collectif.

 

Le verdict est attendu pour le Mercredi 6 Avril 2011 à 14h00 au Tribunal de Grande Instance de Perpignan.

animlog.gif

 

              Nous appelons l’ensemble des organisations de la CGT 66

                         à être présentes ce jour là, avec Philippe.

 

                          La solidarité n’est pas qu’un vain mot.

 

              Rassemblement devant le tribunal de Perpignan,

                       le mercredi 06 avril 2011 à 13 h 30.

Commenter cet article