Livre blanc associatif FERC CGT PO (4)

Publié le par ferc cgt 66

Le financement des associations

 

Les associations, quel que soit leur champ d'intervention - action sociale, culture, éducation, environnement, vie quotidienne, sports, recherche, santé - rencontrent aujourd'hui des difficultés économiques, notamment du fait des baisses générales des subventions d'Etat (voire de leur suppression) et du transfert d'autres aides publiques aux collectivités territoriales et aux établissements publics intercommunaux (EPCI).

 

Les subventions, aides diverses, représentent pour certaines associations 80 % de leur fonctionnement, alors que cela ne représente que 20 % pour d'autres.

 

Pour autant, subventionnement ne signifie pas systématiquement instrumentalisation de l'association, de même qu'autofinancement n'est pas gage d'indépendance.

En effet, lorsque l'association s'adresse à des usagers, cas de la délégation de service public, elle est soumise à des contraintes de gestion qu'elle ne connaît pas lorsqu'elle s'adresse à des adhérents.

 

Dès lors, les associations se trouvent contraintes d’assurer des missions d'activités d'animation, de développement local, de gestion d'équipements, de services aux usagers, voire de fourniture de produits culturels et de loisirs à un public plus ou moins solvable de consommateurs (domination des concepts d'animation et de loisirs).

 

Reste que la vie des associations est fonction de l'histoire et du projet des structures, des réseaux (éventuellement), de leur taille, de leurs activités, de leur localisation, du tissu associatif local, de l'éventuelle dépendance financière

(ville, collectivités territoriales, CAF, ministères Jeunesse et sports, Education nationale, Culture, Agriculture…).

 

Ainsi, certaines associations conservent pleinement leur capacité à présenter un projet, à mettre en œuvre des pédagogies autres.

 

Il n'en reste pas moins que des activités de plus en plus segmentées, individualisées, à destination de certaines catégories ciblées de population, entraînent d'autres associations à ne plus construire un idéal ou un projet commun (disparition de " l'idéologique " ?).

 

Des revendications

 

A construire…

Commenter cet article