Racisme et xénophobie relèvent la tête

Publié le par ferc cgt 66

gif-monstre.gif

 

                        SYNDICAT CGT DE CHEMINOTS DE NICE

 

    INADMISSIBLE ET CONDAMNABLE

 

   Le lundi 13 septembre en fin de soirée, une contrôleuse SNCF en service sur un  train commandé par un organisme religieux italien à destination de Lourdes, s’est vue expulsée de manière brutale du convoi qu’elle devait assurer en tant  qu’agent SNCF.

 

   Ces faits laissent apparaitre un comportement raciste de la part de deux

individus présents dans ce train, dont un membre de la délégation bénévole qui accompagne les pèlerins.

 

   Les faits sont incontestables, témoins à l’appui. Ces racistes primaires ont expulsé manu militari un agent SNCF en gare de Vintimille, parce que cette dernière est noire de couleur de peau.

 

   Ces comportements ont hélas été confortés par la direction du pèlerinage qui au lieu de prendre la décision digne, courageuse et responsable d’expulser ces

ignobles personnages du convoi les a conservés en son sein.

 

   Sans nul doute que ces êtres racistes et xénophobes ont cru bien faire puisque

confortés par un gouvernement français qui a calqué depuis plusieurs mois ses

propositions de loi, tantôt sur le programme politique du font national, tantôt sur les agissements et déclarations du très réactionnaire Berlusconi, chef du conseil italien.

 

   Pour la Cgt, il indispensable que la SNCF, l’organisme religieux et les deux

individus coupables présentent leurs excuses par écrit à l’agent, ainsi qu’à

l’ensemble de ses collègues de travail pour les préjudices occasionnés.

 

   Il serait inacceptable que le président Pépy en personne ne se saisisse pas de ces événements gravissimes.

 

   La Cgt tient donc à sensibiliser l’opinion publique sur ces dérives racistes qui ne peuvent laisser tout citoyen respectueux des valeurs fondamentales de notre république sans réaction. 

 

Publié dans Actualité Nationale

Commenter cet article